• Le groupe national des parents en situation de handicap

    Vous êtes un parent en situation de handicap

    L’un de ces sujets vous intéresse :

     

     Agir auprès des pouvoirs publics.jpgEchanger et témoigner.jpg

     

     

     

     

     

    Faire évoluer.jpgReflechir au materiel adapté.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pour avoir plus d’informations sur les missions et les modes d’action du groupe national des parents en situation de handicap:

     

    Rejoignez le groupe national des parents en situation de handicap

  • Les Journées Nationales des Parents

    Le Groupe National des Parents (G.N.P.) organise tous les deux ans les Journées Nationales des Parents (J.N.P.). Elles se sont déroulées cette année les 25, 26 et 27/11/2016 à Arcachon.

    Le thème principal était « Le lieu de vie: un idéal possible entre rêve et réalité ».

    colloque.pngAlain ROCHON, le Président de l’APF, a ouvert ces journées et est resté avec nous jusqu’au samedi midi. Pascal DREYER nous a donné une conférence remarquable à propos: « Du lieu de vie à un lieu à soi: vivre, exister, habiter de manière ordinaire ». Il nous a incité à réfléchir sur les notions d’habitat, de chez soi, et ce fut très riche et très intéressant.

    Des ateliers avaient pour but de faire se rencontrer les parents en groupe de 8, 10 personnes pour échanger, réfléchir ensemble et faire remonter les opinions et les attentes des familles sur leur vision du lieu de vie idéal, confrontée ensuite au lieu de vie réel ou possible et, pour finir, les amener à prendre leur place de parents dans la nouvelle organisation régionale.

    Le témoignage des parents et de certains jeunes adultes ont constitué des temps forts plein de vérité et d’émotion.

    Christophe DOUESNEAU, le Directeur du développement et de l’offre de service à l’APF, nous a présenté un film sur l’habitat inclusif. C’était un moment très attendu et qui mériterait d’être prolongé en délégation.

    Ce petit résumé ne peut pas tout dire, le G.N.P fera probablement plus tard un compte-rendu plus précis. Mais vous avez compris que ces journées, auxquelles bien des parents tiennent tant, sont des moments de grande convivialité, d’amitié même parfois, de rencontre et d’échanges de toute sorte, de dynamisme bien sûr car beaucoup se disent réconfortés en partant.

    Pour vous tenir informés, inscrivez-vous à la newsletter du GNP et n’hésitez pas à consulter souvent le blog des parents  à l’adresse suivante:

    interparents.blogs.apf.asso.fr

    BIP.jpg

    Contact :

    Pierre PLASSE

     

  • L’accueil en délégation

    L’agent d’accueil a un rôle essentiel au sein de la délégation car il est le 1er contact avec la personne qui s’adresse à l’APF.

    Cédrik CAROTTE en a fait une priorité dans les actions à mener suite à la nouvelle organisation. 

    En Savoie

    Depuis septembre, un gros travail a été mis en place, coordonné par Laetitia CHARVOZ, Assistante Territoriale. Il s’agissait avant tout de trouver des personnes bénévoles ayant les qualités et compétences nécessaires pour remplir cette mission.

    personnel 73.jpgAprès une période de recrutement et d’accompagnement, le bilan est plus que positif puisque, en plus de Gwénaëlle MARTINEZ qui travaille le matin, 4 bénévoles viennent régulièrement. Nous remercions également Aurélie BECOUZE et Laurence BARBARAY qui se sont proposées en appui, pour pallier aux absences.

    Chacun a ses qualités et tous font preuve d’un intérêt, d’une envie d’apprendre et d’une assiduité appréciés.

    Vous remarquerez que Martine ALBERT, ancienne directrice de la délégation de Savoie, a rejoint l’équipe de l’accueil. Elle a pour mission l’accueil individualisé et est présente le mardi après-midi et le vendredi après-midi.  

    personnel 73 ALBERT.jpgpersonnel 73 JEANTON.jpg

     

     

     

     

     

     personnel 73 BERGER.jpgpersonnel 73 PASTORELLI.jpg

     

     

     

     

     

     

    En Haute-Savoie

    L’équipe est bien en place et vous accueille avec bonne humeur.

    Christine GENILLON, salariée vous accueille tous les matins ainsi que le mardi après-midi.

    personnel 74 CHRISTINE.jpg

    Le lundi après-midi c’est Christiane VUICHARD que vous trouverez au poste de l’accueil

    personnel 74 CHRISTIANE.jpg

    Et le mercredi après-midi, Valérie SILVESTRIN vous répond et vous accueille

    personnel 74 VALERIE.jpg

    Maintenant que la première étape, trouver des personnes et les accompagner, est bien engagée un travail de mise en commun 73 et 74 doit être réalisé.

    Il s’agira avant tout de repérer les compétences de chacun afin de distribuer les missions de l’accueil: gestion des adhérents (acteurs +), des donateurs, secrétariat, courrier, suivi des inscriptions, communication.

    Mais aussi créer des documents en commun: Qu’est-ce que l’Accueil en Délégation?

    Qui fait quoi sur le Territoire (transmissions des demandes)? Courriers types pour répondre aux demandes. Ces documents sont en cours de finalisation et seront discutés lors d’une prochaine rencontre avec les agents d’accueil.

    Des rencontres territoriales et/ou départementales permettront aux personnes d’exprimer les besoins, les difficultés, les idées pour améliorer l’accueil et être le plus performant possible.

    J’en profite pour remercier personnellement toutes les personnes qui ont intégré l’accueil à la délégation de Chambéry pour leur investissement et leur travail.

    Merci également aux dames de Haute-Savoie que je viendrais prochainement rencontrer. Une pensée particulière pour Christine à qui je souhaite un prompt rétablissement.

    Contact:

    Laetitia CHARVOZ

    Assistante Territoriale

     

  • Un groupe relais c’est quoi ? Ça sert à quoi ?

    L’APF est une grande association. Forte de ses 23 124 adhérents et de son histoire, elle a toute légitimité pour représenter les personnes en situation de handicap.

    L’association est présente dans chaque département par le biais de ses délégations.

    Mais les départements sont grands, les adhérents qui habitent loin de la délégation souhaitent plus de proximité: plus de proximité pour le soutien, la défense des droits des personnes, et aussi pour lutter contre l’isolement (surtout dans nos régions, où les axes de communication ne sont pas faciles…) en participant aussi bien aux activités de rencontres, qu’aux actions de mobilisation organisées par la délégation.

    Par ailleurs, il arrive fréquemment que des personnes en situation de handicap restent isolées chez elles, sans savoir où frapper pour obtenir du soutien car l’APF n’est pas identifiée sur le terrain.

    C’est pourquoi l’APF encourage la création des groupes relais, afin d’aller au-devant des personnes sur le département, au plus près des personnes handicapées.

    Un groupe relais permet de renforcer les liens entre les adhérents, les bénévoles et, peut relayer les demandes, les revendications, les interrogations des personnes en situation de handicap sur le terrain.

    groupe relais.jpgUn groupe relais fait remonter à la délégation les problèmes de son territoire, et peut, avec l’aide de l’ensemble des acteurs, améliorer les choses. On peut aussi imaginer qu’un groupe relais, puisse participer aux débats de société, et proposer des idées à soumettre aux politiques locaux. Les projets ne manquent pas sur les thèmes de la revendication, de l’accessibilité, de la communication, etc…

    Un groupe relais peut créer du lien, et rompre l’isolement des personnes handicapées sur son territoire.

    Le groupe relais est représenté par son référent local, choisi par consensus ou par vote. Une fois identifié, il est l’interlocuteur privilégié des adhérents mais aussi des représentants Politiques et institutionnels locaux, comme les Maires,…

    Si le référent local est chargé d’animer le groupe relais, il intervient aussi sur les aspects politiques en lien avec le Conseil APF département.

    Pour uniformiser les pratiques et permettre de créer une émulation entre les groupes, une commission relais est créée en Savoie et une autre en Haute-Savoie. Cette commission pilotée par un membre du Conseil APF de département se réunit tous les 2 mois avec le représentant de chaque groupe relais, le directeur territorial, et le (la) chargé(e) de développement des actions associatives.

    La délégation d’Annecy et la Délégation de Chambéry apporte toujours un soutien technique, logistique aux référents locaux ainsi qu’aux bénévoles et adhérents des groupes relais sur leurs projets. Les chargés de Développement des actions associatives, que sont Nathalie et Jean-Pierre restent disponibles pour cela.  N’hésitez pas à les contacter pour toute question, ou proposition. Ils restent à votre écoute.

    Contacts:

    Nathalie LE BRUN (74) et Jean-Pierre ASPORD (73)

    Chargés de Développement des Actions Associatives

     

  • L'Odyssée des 2 Savoie

    Après de nombreuses recherches, souvent infructueuses, nous avons trouvé la salle pour l’Odyssée 2017.

    C’était la priorité pour lancer l’organisation de cette grande action territoriale.

     

    Plusieurs contraintes s’imposaient à nous:

    • Avoir la gratuité,

    • Que la salle soit assez grande et fonctionnelle pour accueillir les participants des 2 départements que nous espérons nombreux,

    • Que la salle soit située dans une ville «centrale» pour les 2 départements afin de ne pas trop pénaliser les adhérents par des temps de transport trop longs,

    • Que la date convienne par rapport à l’actualité APF

     

    Nous avons plutôt bien répondu à ces contraintes et sommes heureux de vous annoncer que l’Odyssée 2017 se tiendra:

    À ALBERTVILLE

    Salle Pierre du Roy

    LE SAMEDI 17 JUIN 2017

    N’hésitez pas à en parler autour de vous si vous connaissez des propriétaires de véhicules anciens, 4x4, sides et motos.

    odyssée 3.jpgA bientôt pour plus d’infos…

    Contact:

    Laetitia CHARVOZ

    Assistante Territoriale

  • Sensibilisation en Savoie

    Le mot de Françoise Bochu, intervenue au collège de Novalaise en Novembre:

    novalaise.pngCe collège organise chaque année au mois de Novembre, la semaine de la solidarité. A cette occasion, il invite une association caritative à venir s’exprimer sur un sujet de société. Le jour J, un repas solidaire est proposé aux élèves (bol de riz et un fruit au même tarif que d’habitude). Le bénéfice est ensuite reversé à l’association.

    Cette année, l’APF était invitée. Alain, Aurélie, Françoise, Henri, Jérôme, José, Grégoire, et Marie, ont animé 3 ateliers différents auprès de 3 classes de 5ème. La quasi-totalité des élèves ont accepté de participer au repas solidaire. Le bénéfice reversé à l’APF s’élève à 481 €.

    Nous avons beaucoup apprécié ce moment. L’équipe d’encadrement nous a réservé un accueil chaleureux.

     

    Le témoignage de Bernard Gervais (hémiplégique et malentendant), intervenu sur l’hémiplégie au collège de Montmélian au mois de décembre:

    Cette sensibilisation s'est déroulée merveilleusement. J'ai pu m'exprimer et répondre aux questions des élèves avec une aisance que je retrouve petit à petit. Le duo avec Laurence était efficace. J'arrive à la comprendre en lisant sur ses lèvres. Cela permet une communication adaptée. Elle est très performante par son sens de la compréhension et de l'adaptation.

    sensibilisation.jpgA propos d'inclusion (si chère à Jean-Marie BARBIER notre ancien Président, pour lequel j'ai une pensée), un exemple qui démontre (s'il le fallait) que nous devons communiquer avec le public pour l'informer sur nos différences. L'histoire : Jérôme, paraplégique se déplaçant en fauteuil, attendait son chauffeur. Je lui ai proposé de prendre un café. Le bar où nous allons a une marche à l'entrée. Jérôme est en difficulté. Un Monsieur sort du bar. Une parole et ce monsieur permet à Jérôme de gravir la marche avec son fauteuil-roulant.

    Ce que je retiens : les gens ont besoin d'information pour réagir car ils ne savent pas la bonne attitude à adopter. A nous d'informer. La sensibilisation est un moteur.

    J'essaye de faire comprendre, les enjeux de notre société à travers l'APF et le handicap. Car pour moi, seul l'APF peut faire évoluer le monde du handicap dans ses possibilités.

    Prenons le train (APF...) pour vivre au XXIème siècle avec les idées nouvelles et l'expérience ancienne. Le bien-être est sur le chemin. D'ailleurs l'APF est en route avec AGIR ENSEMBLE

     

    Le handicap à travers les yeux des enfants:

    Au fil de nos sensibilisations, nous avons collecté les petites phrases des enfants sur le handicap. Certaines sont « croustillantes » et pleines de bon sens. L’équipe « sensi. » à le plaisir de vous les faire partager dans les prochains zooms.

    A la question « Qui sont les personnes avec un handicap moteur ? »

    Réponse d’un enfant « Ben, c’est ceux qui ont un fauteuil électrique ! »

    sensi.jpg

    Contact:

    Jean-Pierre ASPORD

    Chargé du Développement des Actions Associatives

     

  • Handidon 2016, bilan territorial

    HANDIDON 2016.jpgVoilà trois années que nous menons l’opération nationale Handidon avec plus ou moins de succès.

    En Haute-Savoie, nous avons innové en tenant deux stands : l’un chez notre partenaire national, Conforama à Epagny,  l’autre dans la galerie Carrefour à Cluses.

    groupe relais de l'arve.pngCompte-tenu des résultats, la mise en place de ces stands valait le coup car ils ont représenté près de 25% des ventes, ce qui nous encourage à les multiplier l’année prochaine. Un applaudissement particulier pour le groupe relais de l’Arve qui a tenu un stand pendant une semaine à la galerie Carrefour de Cluses, récoltant 824 euros, et totalement autonome sur la logistique qui, avouons-le, n’est jamais simple à mettre en place. Bravo et Merci.

    Au total, grâce à la mobilisation de tous,  l’opération Handidon a permis de collecter  5000 euros en Haute-Savoie. Même si elle est éloignée de l’objectif fixé par le bureau régional, c’est une somme conséquente, qui alimentera le financement de projets de proximité, tels les repas, sorties ski, groupes de parole, transports, etc…

    Merci aux acteurs qui se sont mobilisés sur cette période, et notamment à Fanny et Thibault qui ont travaillé sur cette opération avec brio.

     

    En Savoie, le montant total s’élève à 8 200 euros avec une bonne participation des adhérents puisqu’ils ont permis de récolter 6 500 euros sur le total. Les 1 700 euros restant venant de la générosité des donateurs.

    Nous ne pouvons pas écrire ses lignes sans remercier Jean–Claude, notre « super » vendeur qui atteint cette année les 165 carnets vendus à lui seul (et nous ne comptons pas les kilomètres parcourus pour aller dans les commerces, foires, et marchés).

    groupe d'Albertville.pngMerci aussi à nos vendeurs albertvillois Frédéric et Maurice toujours fidèles et investis dans cette vente (40 carnets à eux deux).

    groupe d'aix.pngEnfin, bravo au groupe relais d’Aix les Bains qui s’est mobilisé pour vendre des carnets sur des stands et dans son réseau (32 carnets).

    D’un point de vue national, l’objectif fixé par le siège est loin d’être atteint. Il faudra donc faire le bilan, apporter des leviers pour soutenir les délégations et mobiliser les acteurs.

    Quoiqu’il en soit merci à tous les adhérents pour leur soutien!

    Les résultats sont disponibles en ligne  sur handidon.fr.

    Une personne de Savoie fait partie des gagnants nationaux.

    Encore merci à tous les participants!

    Contact:

    Nathalie LE BRUN (74) et Laetitia CHARVOZ (73)

     

     

  • Habitat partagé

    Nous avons été étonnés, lors de l’analyse du questionnaire,  car il semble que les aidants n’ont aucuns  soucis, aucunes inquiétudes…

    Et pourtant, comment voient-ils la situation en se projetant dans 5 ans, ou dans 10 ans ?

    Les parents d’enfants, qui sont adolescents aujourd'hui, ou qui sont adultes déjà, quelles solutions ont-ils pour assurer le confort de leurs enfants ?

    Quelques adhérents nous ont fait part de leurs inquiétudes concernant le peu de solutions pour les personnes en situation de handicap vieillissantes.

    Aujourd’hui, en Savoie, quelles sont les solutions proposées?

    Habitat partagé.jpgSans aucun doute, on peut penser que des solutions existent, mais avec le climat politique, les faits  - PCH en baisse, personne placé en EPHAD à 65 ans alors que la personne aurait pu rester à domicile….  nous allons interroger les  référents sociaux,  et nous vous ferons part des réponses.

    Cela nous amène à réfléchir à des solutions qui pourraient etre envisagées, comme l’habitat partagé,  avec des valeurs comme  autonomie, partage, convivialité… ces trois valeurs qui appellent à un nouveau mode de vie …nous aimerions avoir votre avis sur ce sujet…

    Par exemple: le mouvement OASIS porté par Pierre Rabhi, le mouvement Colibris: porter des actions collectives locales, le faire ensemble

    Ou cette étude de l’APF sur les typologies des nouvelles formes d’habitat:

    L’habitat éclaté: Vivre l’institution hors les murs

    L’habitat protégé: Bénéficier d’une intermédiation

    L’habitat regroupé: Devenir un locataire ordinaire

    L’habitat partagé (le domicile collectif) partager un espace de vie

    L’habitat mixte: Habiter au milieu des autres

    L'objectif principal est de permettre à des personnes porteuses d’un handicap de vivre l’INCLUSION. Leur choix est de trouver leur place au sein de la société, entourés d’hommes et de femmes valides, de gérer leur propre programme, en autonomie par rapport à leur famille. Vivre la solidarité entre eux et avec leurs voisins.

    L’inclusion au quotidien est possible, avec l’aide de personnes valides, dans des structures à échelle humaine. Dans la diversité des parcours et des vécus. Elle devient source de richesse.

    Si cela vous parle, contactez Michèle Brauer (permanence à la délégation de Chambéry le jeudi au 04.79.69.41.81)

    Nous pourrions créer un groupe de travail sur ce sujet.

    Contact:

    Michèle BRAUER

    Pour le CAPFD 73