Imprimer

Jacky Pioppi nous a quitté

Jacky,

Nombreuses sont les personnes ici présentes qui connaissent ton investissement sans relâche dans le monde associatif. D'abord en tant que professionnel puis ensuite avec la casquette du bénévole. Tu as revêtu ton bleu de travail taillé élu politique de terrain et aiguisé tes cordes vocales pour partir en croisade.

Ainsi je pourrai tout à fait résumer ta vie militante avec quelques lettres jetées pèle mêle : APF, CAPFD, CAPFR, CERRA, ARIMC, H69, Handimat, CRIAS, ARS, MDPH, MDMPH, CDCPH, CDMCA, CCA, CCAS, PCH, AAH, j'en passe et des meilleures.

La beauté ne vient certainement pas de ces sigles barbares mais bien de tes magnifiques coups de gueule bienveillants, des rappels constants pour que, nous associations gestionnaires dans le secteur du handicap, ne nous reposions pas sur nos lauriers.

Parmi tes sujets de prédilection et de friction, forcément l'un ne va pas sans l'autre,  tu citais régulièrement  la vie en foyer avec l'importance de proposer des animations en nombre pour les personnes handicapées dont c'est le domicile toute l'année, la vie affective sentimentale et sexuelle bien trop empêchée à ton goût, les transports spécialisés trop réduits et pas assez tournés vers la participation sociale des personnes isolées, la formation des auxiliaires de vie à perfectionner, la prestation de compensation du handicap et l’Allocation Adulte Handicapée  à augmenter.

Tu as souvent souhaité que les personnes institutionnalisées prennent davantage la parole pour défendre leurs propres droits et contribuer ainsi au fonctionnement de leur structure. Tout cela bien avant l’aire de l'inclusion et de la pair aidance.

Alors inlassablement avec ta bouille, ta démarche d’abord bancale et chaloupée puis ensuite inévitablement assise tu investissais les lieux associatifs, les réunions institutionnelles, pour faire entendre la voix des autres tout en faisant grincer la tienne.

Tu débarquais devant la délégation dans ta voiture conduite d'une main, plus tard sur le siège du passager, malgré la fatigue, les soucis de santé tu continuais à plaisanter. Dis donc Gaël j'en ai une bien bonne tu savais que j'ai un fils qui vit en FAM, comprendra qui pourra.

Par moment il fallait freiner tes ardeurs de combattant quand tu voulais investir le périphérique lyonnais, t'allonger sur les rails du tramway, envahir les locaux du SYTRAL. Vraiment c'était sympa de travailler avec toi, le véritable calme plat.

Jacky aujourd’hui, tes amis, tes collègues associatifs sont là pour dire à ta famille combien nous t’apprécions, notre association APF France handicap au sein de laquelle tu as œuvré pendant de nombreuses années te sera éternellement reconnaissante.

Ciao l’ami 

Gaël Brand, Directeur Territorial Rhône/Ain

Les commentaires sont fermés.