05/02/2017

Habitat partagé

Nous avons été étonnés, lors de l’analyse du questionnaire,  car il semble que les aidants n’ont aucuns  soucis, aucunes inquiétudes…

Et pourtant, comment voient-ils la situation en se projetant dans 5 ans, ou dans 10 ans ?

Les parents d’enfants, qui sont adolescents aujourd'hui, ou qui sont adultes déjà, quelles solutions ont-ils pour assurer le confort de leurs enfants ?

Quelques adhérents nous ont fait part de leurs inquiétudes concernant le peu de solutions pour les personnes en situation de handicap vieillissantes.

Aujourd’hui, en Savoie, quelles sont les solutions proposées?

Habitat partagé.jpgSans aucun doute, on peut penser que des solutions existent, mais avec le climat politique, les faits  - PCH en baisse, personne placé en EPHAD à 65 ans alors que la personne aurait pu rester à domicile….  nous allons interroger les  référents sociaux,  et nous vous ferons part des réponses.

Cela nous amène à réfléchir à des solutions qui pourraient etre envisagées, comme l’habitat partagé,  avec des valeurs comme  autonomie, partage, convivialité… ces trois valeurs qui appellent à un nouveau mode de vie …nous aimerions avoir votre avis sur ce sujet…

Par exemple: le mouvement OASIS porté par Pierre Rabhi, le mouvement Colibris: porter des actions collectives locales, le faire ensemble

Ou cette étude de l’APF sur les typologies des nouvelles formes d’habitat:

L’habitat éclaté: Vivre l’institution hors les murs

L’habitat protégé: Bénéficier d’une intermédiation

L’habitat regroupé: Devenir un locataire ordinaire

L’habitat partagé (le domicile collectif) partager un espace de vie

L’habitat mixte: Habiter au milieu des autres

L'objectif principal est de permettre à des personnes porteuses d’un handicap de vivre l’INCLUSION. Leur choix est de trouver leur place au sein de la société, entourés d’hommes et de femmes valides, de gérer leur propre programme, en autonomie par rapport à leur famille. Vivre la solidarité entre eux et avec leurs voisins.

L’inclusion au quotidien est possible, avec l’aide de personnes valides, dans des structures à échelle humaine. Dans la diversité des parcours et des vécus. Elle devient source de richesse.

Si cela vous parle, contactez Michèle Brauer (permanence à la délégation de Chambéry le jeudi au 04.79.69.41.81)

Nous pourrions créer un groupe de travail sur ce sujet.

Contact:

Michèle BRAUER

Pour le CAPFD 73

 

Les commentaires sont fermés.